AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Lettres que je n'ai pas envoyées...*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Les Lettres que je n'ai pas envoyées...*   Mar 28 Aoû - 22:06

* Titre d'un livre de Françoise Dorin

14 Août 1460 : Limoge

Longue soirée. Dure soirée. Père et fils s'étaient de nouveau croisé, encore affronté. Mais étrangement, se soir là, le Corniaud avait été à deux doigts de craqué. Fissuré qu'elle était la carapace. Cela arrivait. Mais seul, toujours seul. Hors, se soir là, il ne l'était pas.

Pourquoi n'y arrivaient-il jamais à se parler ?

C'est presque en courant que le jeune homme avait retrouvé sa demeure limegeaude après le départ du Balian. Dieu merci, il ne vivait plus sous le même toit. De rage, il avait attraper feuille, plume et encre. Il avait besoin de s'exprimer, besoin de tout vider.


Citation :
De : Euzen de Montbazon-Navailles
A : Balian de Montbazon-Navailles, seigneur des Ferrassières.

Pè… *Rature* Balian.

Voilà maintenant des mois, que dis-je, des années que les mots ne savent plus franchirent la barrière des vocalises. Il faut donc se rendre à l’évidence, cela ne changera plus. Est-ce déjà arrivé ? Je n’en suis même pas bien sûr … Alors l’encre réussira peut-être là où la parole a si lamentablement échoué car tout doit-être dit.

Je te hais !

Je te hais pour ce que tu es devenu. Où est passé l’homme en toi ? Où est passé le maitre ? Porter une couronne, devenir seigneur, t’aurait-il arraché les couilles ? Qu’Aristote me préserve de devenir comme toi ! Je te défis, je te provoque, je te blesse ... Et toi, tu baisse la tête. Comment peux-tu espéré insuffler le respect si tu n’en a pas pour toi-même ? Où est donc ce père qui n’a pas hésité un instant à me giflé, il y a dix ans, sous cet arbre de St-Liziers ? Te rends tu seulement compte qu’il est mille fois plus douloureux de te voir à présent tel que tu es, que de recevoir cette maudite correction ?! Tu te dis las mais crois-tu que cela changera avec la galère dans laquelle tu t’es fourré ? L'homme n'est pas infaillible mais pour ces enfants, il le devrait. Ne comprend tu donc pas ? Je veux que tu redeviennes celui que tu étais, celui après qui les femmes courraient et non l’inverse, celui qui savait s’imposer, celui qui savait recadrer, celui qui savait décider …

Merde ! JE VEUX UN PERE !

Je veux retrouver se père en qui j’ai eu une foi aveugle, se père qui ne flanchait pas, qui tenait, qui résistait ! Ce père qui existait avant Lotus, avant ma fuite, avant Asarine, avant tout cela … Crois-tu qu’il existe encore se père ? Il y a des jours, j’en doute vraiment … Alors que vas-tu faire à présent ? Confirmer ? Ou me contredire … ?

A tout cela, je n’ajouterais qu’une chose : N’oublie pas qu’il n’y a pas de peine sans raison, de douleur sans remède, de déception sans espoir, de haine sans amour …

Celui qui un jour fut un fils.
Euzen.

Vidé ? Il l'était à présent et n'aspirait plus qu'à aller dormir. Et c'est se qu'il fit en songeant qu'il enverrait la lettre le lendemain.

Il avait eu l'intention de le faire le blond, enfin le cru-t-il ... Car la lettre resta là, poser sur son bureau des jours durant avant d'être enfouie et oublié sous une pile d'autre document ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Lettres que je n'ai pas envoyées...*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dread Mac Farlane, Apprentie Pirate : jeu de lettres !
» Votre commande n'a pas été envoyé.
» Un Flyer dans la Boite aux lettres
» nombre de lettres
» ACTION chaine de lettres ztamp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ferrassières :: Seigneurie des Ferrassières - Lyonnais Dauphiné :: Seigneurie des Ferrassières :: Extérieur :: Pigeonnier-
Sauter vers: