AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:46



La Baronne tout à ses plans de vengeance ne vit pas la grenouille de bénitier dénoncer sa tenue sulfureuse ni la Cistercienne poser son regard sur elle, sourcil arqué.

Aussi lorsqu’elle l’ombre d’Eloin voila ses mirettes, elle fut tout d’abord surprise avant de recueillir sa confidence avec un signe révérencieux du chef et un sourire des plus amènes.

Johanara connaissait la Bellecour pour avoir assisté à moult de ses cérémonies et la respectait comme il se devait.

Mathilde, la seule assez proche de la Baronne pour avoir entendu Eloin, se pencha pour se saisir d’un grand châle de brocart moiré. Elle le lissa du plat de la main attendant l’accord de la Baronne pour le placer sur ses épaules graciles.


Bien sûr ma sœur. Vous officiez au baptême de ma cadette, je vous reverrais en cette occasion.

L’air de rien, sur le ton de la conversation, le tout passerait pour des salutations polies. Histoire que les langues des curieux n’aient point la langue trop affutée !

Prenant bien garde à ne pas abîmer la toilette et le bijou provocant, la jeune chambrière couvrit les épaules graciles avant de reposer la Panthère sur le tissu chatoyant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:47



La réaction de la jeune femme et de sa servante ne se fit point attendre, ce qui rassura l'évesque, qui avait craint que son intervention ne mette le feu aux poudres. Elle s'en serait voulue de devoir expliquer à son diacre pourquoi la cérémonie était partie à vau-l'eau !

L'abbesse répondit par un sourire à la déclaration de la dame, comprenant son besoin de sauver les apparences auprès des bigotes avides de ragots.


Je serais heureuse de vous y voir. Répondit-elle simplement, non sans murmurer un "Merci" qu'elle et sa chambrière seraient les seules à ouïr.

Puys elle fit demy-tour, non sans poser un court instant ses prunelles sinoples sur le sénher Balian. Muet avertissement signifiant qu'elle n'hésiterait point à se lever de nouveau pour aller le voir luy, si cette comédie ne cessait point.
Enfin elle retrouva sa place, guettant la sortie de la sacristie de frère Rapha, et l'arrivée de la future épouse. Plus vite cela aurait lieu, mieux ce serait, désormais !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:48



Balian jouait à l'amouraché tout en gardant un oeil sur sa promise quand il vit l'abbesse se rapprocher d'elle.
Il dut se retenir de rigoler franchement.

Non elle n'avait pas osé ?
Et si, elle demandait à la sulfureuse de se rhabiller afin d'avoir une tenue décente dans la maison du Très-Haut.

Le montbazon était aux anges.
Ravi de voir que quelqu'un osait risquer d'affronter le courrou de la Baronne.
Mais contre toute attente, celle-ci resta calme, faisait mine de converser calmement avec l'abbesse alors que sa chambrière lui couvrit les épaules, non sans avoir remis en évidence, ce que le brun prenait pour un aveu d'adultère, bien qu'ils ne soient guère encore mariés...

Oubliée la brune à la robe rouge qui gloussait à ses cotés.
Et alors que l'abbesse s'éloignait de la baronne, elle posa sur lui un regard qui en disait long. Valait mieux cesser cette comédie, s'il ne voulait pas avoir à subir les remontrances publiques de l'évesque.

Il se rassid correctement sur sa chaise, délaissant même sa voisine, pour regarder droit devant lui... et s'arreter sur son fils.
Qu'allait il penser de son père encore une fois ?
Non il ne devait pas faire passer sa fierté.. ce petit jeu.. avant son fils.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:49



Sa gorge se serra lorsque son frère évoqua le souvenir d’Agnès. Un sourire triste et compatissant étira ses lèvres gourmandes. Non, ce ne serait pas le plus beau jour de sa vie. Elle ne portait même pas une robe à la hauteur de ses espérances. Mais comment le lui avouer alors que lui semblait prisonnier de ses propres fantômes ?
Enfin, la voiture stoppa sa course. Ils étaient arrivés.
Gauvhin descendit en premier pour les aider à s’extraire : d’abord Flora puis elle. Avec toutes ces jupes et dentelles, elle avait l’étrange impression d’être une boulette qui avancerait plus vite si on la faisait rouler. Au lieu de ça, elle se déplaçait avec autant d’élégance qu’une balle rebondissante. Et elle haït les marches de la Cathédrale qui l’essoufflèrent plus de raison. Tout ça parce qu’elle était grosse.
Une fois l’ascension réalisée, la petite boule passa un bras sous celui de son frère qui l’accompagna dans l’allée principale de l’église. Une fois l’allée remontée, Gauvhin baisa le dos de sa main avant de l’abandonner pour prendre place sur le banc un peu plus loin derrière.
Ses azurs se tournèrent enfin vers son bel Euzen. La boule au ventre, elle n’en revenait toujours pas de se trouver là et avec lui. Elle se força à ébaucher un sourire afin de l’encourager mais au fond, la petite baronne avait autant la trouille que son fiancé. Mais ça, pour rien au monde elle ne l’aurait avoué.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:51



        « Qui a le temps et attend le temps perds son temps. »
          de William Camden




    Le manège de son paternel et sa future belle-mère échappa totalement au Corniaud, trop occupé qu’il était à tenter de se calmer. Quelques pas sur la droite, autant sur la gauche. On revient à sa place et on recommence. Régulièrement, il jetait des coups d’œil à l’entrée et notait bien quelques nouvelles arrivées mais pas celle tant attendu par tous : La Mariée. Il n’y avait pas de retard mais l’impatience décuplait toujours le temps, faisant des secondes des minutes et des minutes des heures. Insupportable ! Surtout pour quelqu’un dont la patience ne faisait pas partie de ces qualités naturelles.

    Un instant, il fut tenté de céder à sa hâte et d’envoyer l’espagnol au 24, rue des bouchers voir ce qu’il pouvait bien s’y passer. Qui sait, aujourd’hui devait être leur jour mais peut-être est-ce aussi celui d’un tiers … D’un tiers dont ils espéraient que l’arrivée ne serait pas avant le lendemain minimum. Soupire. Qu’il n’aimait pas attendre. Alors pour s’occuper, il observa de nouveau l’assemblée. Et de nouveau ne remarqua rien. Du moins, jusqu’au moment où la dominical quitta sa place. Intrigué, le Montbazon la suivit de l’œil. Toute diversion était bonne à prendre ! Quelques mots échangé avec sa future marâtre et la voilà qui repartait. Entre-temps cette derrière repasser sa capeline. Qu’est-ce que tout cela signifiait ? Evidemment, si le Corniaud s’était trouvé à l’entrée de l’église, il aurait eu une vue imprenable sur l’anatomie de la rousse baronne berrichonne. Mais ce n’était pas le cas et de l’autel, il ne distinguait rien de plus qu’une robe très ajusté, il ne pouvait rien y comprendre. Mais finalement, ce qui le frappa, vu l’absence de son père prêt de sa fiancée. Certes il avait noté que cette dernière n’avait pas son entrée avec lui mais avait songé, comme un certain nombre de personne peut-être, que le Montbazon sénior la rejoindrait plus tard. Nouvelle inspection des fidèles et amis présent qui l’amena à découvrir le moustachu assis plus loin.

    Soupire exaspéré.

    Que faisait-il donc aussi loin ? Ce qui poussait le couple à faire banc à part, le borgne n’en savait rien et ne voulait pas le savoir. Pas plus qui ne désirait connaitre l’identité de la pucerelle pendu à son bras. Mais nom d’un chien, sa place n’était pas au milieu de tous les badauds du coin ! N’était-il pas le père du marié ? L’agacement décuplé par l’impatience, le Navailles s’éclipsa dans les côtés du transept, là ou, dans l’ombre, le Fiel patientait.


    - Rejoints discrètement Balian et fais lui comprendre que sa place est un premier rang ! Qu’il se dépêche d’en changer !

    Le murmure du hérisson ressemblait plus à un sifflement qu’à un véritable chuchotement, signe chez lui, d’agacement pour qui le connaissait. Et s’était le cas du valet qui, pour ne pas le contrarier plus, s’exécuta sans rechigner. De retour devant l’autel, le blond pu le voir déranger quelques inconnus pour se glisser entre les rangs et rejoindre son père. A ce stade, il se détourna. Pourquoi ? Surement pour éviter la confrontation visuelle avec son père sitôt que l’espagnol aurait parlé. A la place de quoi, il reporta son attention sur l’entrée de l’église.

    Patience est mère de vertu disait-on ? Alors il n’était pas difficile de voir que le Corniaud n’avait rien de vertueux.

    Mais cette fois, au contraire de la centaine de fois précédente, son œil ne se posa pas sur du vide. Non, cette fois, elle était là ! Ce fut alors un étrange mélange de soulagement et d’adrénaline qui le parcouru l’échine. Dernière étape. Ils y étaient. Son regard la suivit durant sa remontée de la nef. D’un signe de tête, il remercia son futur beau-frère. Et en réponse au sien, il tenta de sourire également, mais le résultat ressembla plus à une grimace contrite qu’à un véritable sourire. Le tableau du couple souriant et épanouie devant l’autel, ce ne serait pas pour eux décidément.


    - Ça va … ?

    Question stupide, peut-être mais rien d’autre ne lui était venu. Et que devait-il faire à présent ? Planter chacun à leur place, il leur fallait de nouveau attendre. Quoi ? L’officiant.

    Patience, patience, on y arrive …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:52



Parce qu'il avait bien été élevé, Alexandre avait répondus présent à l'invitation qui lui avait été adressée pour assister au mariage de Nahysse. Il ne savait plus bien par qui elle lui était arrivée mais son chancelier lui avait indiqué que ce serait une bonne chose que de sortir un peu pour se mettre au courant des Aléas du monde.

Comme il aime à être en bonne compagnie, le jeune Duc cherche du regard des places intéressantes. Il repère ainsi un siège non loin de deux jolies jeunes dames que sont Victoire et Catherine-Elisabeth. Il ne les connait ni d'Eve ni d'Adan mais ce sont de jolies pommes.

C'est ainsi que propre sur lui, élégant et tout, le Duc s'était installé non loin des deux gazelles. Il leur adressa poliment un hochement de la tête accompagné d'un
Mes hommages mesdemoiselles.


Avant de s'assoir et de regarder face à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:53



La Blonde s'était donc dirigée, au bras de son cousin, vers les premiers rangs. La robe qu'elle avait mise pour l'occasion était apparue sitôt qu'elle avait enlevée la cape qui fut posée sur le banc. Regard à son cousin avec un grand sourire. Elle se pencha vers lui et lui murmura :

Je suis navrée que tu doives m'accompagner, mais je ne pouvais pas ne pas y assister, à ce mariage, vois-tu ?
La seule chose que nul ne pouvait prévoir, c'était le temps. Et encore !

Elle eut un sourire amusé.

Ne dit-on pas mariage pluvieux, mariage heureux ?

Elle eut un léger rire qui se calma quand un mouvement de foule eut lieu.

Oh, la mariée vient d'arriver...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:54



Le cistercien passa par la porte, derrière l'Eglise, suivi d'une ribambelle d'enfants de choeurs, qui allait à coup sur donner une forme de jeunesse à ce mariage, il fit le tour de l'Eglise.

Arrivant devant, il fit un dernier sourire, et là, tous commencèrent à chanter pour la procession d'entrée.





Le Frère Rapha, avança et arriva devant la mariée qui venait d'arriver, la saluant, il lui dit doucement

Surtout vous restez bien derrière les servants d'autel et devant moi, les sièges devant le choeur sont pour vous et votre futur époux, ce sera plus agréable pour vous d'être au centre pour ce grand jour...souriant il rajouta en dernière parole avant de faire avancer les servants de messe...et félicitation à vous deux vous êtes un beau couple et je suis heureux de vous marier en ce jour.

Puis il fit un signe de la main et les enfants de choeur avancèrent en chantant puis ce fût le tour de la mariée qui avança au bras de son frère, et pour finir le diacre rentra dans l'édifice, c'est ainsi que commença la cérémonie.



Mes bien chers frères, mes bien chères soeurs, nous sommes en ce jour réunis dans la maison du très-haut pour célébrer une union, c'est d'ailleurs toujours un plaisir pour moi d'unifier deux aristotéliciens.
Aujourd'hui, nous marquons la communion de deux personnes de grande qualité, d'une part messire Euzen de Montbazon-Navailles, Seigneur des Portes et d'autre part Nahysse Plantagenet, Baronne de Lusignan.

Ces deux personnes ont décidés de souder leurs vies pour ne former plus qu'un dans l'amour du seigneur et l'amitié aristotélicienne.

Par cette cérémonie, leur amour sera officialiser devant la communauté des fidèles puissent-elle les accueillir dignement.


S'inclinant devant l'autel et joignant ses mains il rajouta avant un temps de silence

Prions et repentons nous devant dieu de tous nos péché



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:55



Trop occupé qu’il avait été à suivre l’avancé de sa Muse, le Corniaud n’avait pas remarqué celle de l’officiant. Il l’avait vu oui, mais pas relevé. Comme toutes ces petites choses qui nous passe sous le nez en permanence mais que l’on a oublié la seconde qui suit leur passage. Rapha n’était pas une chose pourtant et n’était pas petit non plus. Mais du pareil au même, le borgne l’avait effacé de l’action qu’il avait visualisé.

Fâcheux.

Si sa surprise de le découvrir si prêt vu dévoiler à quiconque, il prendrait pour excuse que le diacre lui avait été dissimulé par Gauvhin et qu’il ne s’était pas attendu à le voir là, voilà tout. Par où était-il passé d’ailleurs ? Le borgne résista à l’envie d’orienter son unique œil vers la porte de la sacristie. N’aurait-il pas dû sortir par-là ? Non décidément, aujourd’hui le cerveau Montbazonnesque ne voulait pas fonctionner correctement. Reprenant contenance, il écoutant le berrichon.


- Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, ...

Et, comme à son habitude, il ne suivit le sermon que d’une oreille et resta relativement stoïque tout du long. Seuls quelques regards furent jetés à celle qui n’était que sa fiancée pour une heure encore, deux peut-être. Ils n’avaient pas encore eu la consigne de s’assoir, ils étaient donc debout et il espérait que ça ne serait pas le cas trop longtemps. Néanmoins, il ne put totalement contrer le plissement de nez qui survient quand il fut question de leur amour. C’était un tic, il n’y pouvait rien. Si cela n’avait tenu qu’à lui, il aurait rayé se mot du reste de la cérémonie mais comment faire pour ne pas choquer l’opinion ? Impossible. Ils allaient donc devoir faire avec.

Léger et discret soupire.

Mais bien vite, se fut à eux. Tous. Mariés comme invités. Et en latin s’il vous plait ! Sûr que certain aller ronchonner. Lui-même y alla du bout des lèvres. Sa prononciation du latin n’était pas des meilleurs alors mieux fallait ne pas se faire remarquer par une quelconque faute de prononciation.


- Confiteor Deo omnipoténti, Et omnes sanctis et vobis, fratres, Quam peccàvi nimis coqitatione, Verbo et opere. Mea culpa, mea culpa, Mea Màxima culpa. Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres, Orare pro me ad Dominum Deum nostrum.

Amen.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:56



On y était, la brune s’était assise avec toute la famille Montbazon, une communauté en elle-même. Sagement assise, ses pensées se mirent à voguer dans son esprit. Le mariage…regrettait-elle le sien ? Une dizaine de fois par jour, si ce n’est plus. Appréciait-elle cette chaine qui lui entaillait un peu plus la chaire à chaque levé de soleil ? Là encore, pas vraiment. On lui avait dit un jour, qu’il y a des êtres qui sont nés pour être libres et d’autres qui sont capables de s’unir à jamais. En observant le couple qui allait prêter serment, elle espérait qu’ils entreraient dans la seconde catégorie. Les « je t’aime, moi non plus » de son propre couple commençaient à la lasser. On ne peut pas jouer éternellement le même jeu, ce n’était pas bon pour qui ce soit. En attendant, la pause que le couple s’offrait, lui permettait de retrouver une nouvelle inspiration, un air frais qui ravissait son être.

Elle écouta avec attention le début de la cérémonie, peut-être que cette dernière lui rappellerait le pourquoi du mariage. Mais avant cela, il fallait se souvenir du latin. Si c’était une langue morte ou pas loin ce n’était pas pour rien.


Confiteor Deo omnipoténti,
Et omnes sanctis et vobis, fratres,
Quam peccàvi nimis coqitatione,
Verbo et opere.
Mea culpa, mea culpa, Mea Màxima culpa.
Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres,
Orare pro me ad Dominum Deum nostrum.
Amen.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 18:58



Lanceline a écrit:
Je suis navrée que tu doives m'accompagner, mais je ne pouvais pas ne pas y assister, à ce mariage, vois-tu ?
La seule chose que nul ne pouvait prévoir, c'était le temps. Et encore !
Ne dit-on pas mariage pluvieux, mariage heureux ?
Oh, la mariée vient d'arriver...

Ils arrivèrent dans l'église. Milandor acquiesca aux dires de sa cousine et s'installa auprès de Lanceline.
Il se tourna pour voir passer la mariée qu'il ne connaissait ni d'Eve ne d'Adan. D'ailleurs il ne connaissait pas le marié non plus !
Mais mais si Line n'avait pas été invitée non plus mais qu'est ce qu'ils faisaient là ?? décidément, cette histoire de mariage était bien étrange.
Bon ce n'était pas le moment de poser ces questions. Il fallait se faire petit. Maintenant qu'on était là, onne pouvait plus faire demi tour.
Milandor se plongea dans la cérémonie ; il écouta le frère Rapha. C'était l'une des seules personnes qu'il reconnaissait.
A son invitation, il récita le Confiteor, une prière que le confesseur général de l'ordre cistercien connaissait bien :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:00



    La brunette était là postée dans l’entrée de l’église. La duchesse discutait avec une amie à elle, elle saluait chaque arrivant qui passait à ses côtés.
    Puis il était temps pour elle, d’aller s’installée… Et au moment, où elle se retourne pour prendre place, elle le voit, là dans l’allée… Mon dieu ce qu’il était beau, son cœur tressaute en son sein. Elle aurait aimée être celle qu’il attendait. Mais ce n’était point le cas.

    En un soupire, elle se dirigea vers les bancs… Pas trop près, ni trop loin. Elle savait que ça allait être dur, le voir dire « oui » à une autre. Mais il fallait qu’elle soit présente.
    Puis tout s’enchaina… il était temps, la mariée était arrivée… Près de lui, une légère grimace vient déformer le visage de la brune. Elle baisse alors le regard, puis récita la prière :


    -Confiteor Deo omnipoténti,
    Et omnes sanctis et vobis, fratres,
    Quam peccàvi nimis coqitatione,
    Verbo et opere.
    Mea culpa, mea culpa, Mea Màxima culpa.
    Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres,
    Orare pro me ad Dominum Deum nostrum.
    Amen.


    Voila qui était fait… Garder les yeux baissés un temps, avant de poser son regard à nouveau sur lui, comme si elle ne pouvait s’en détacher…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:01



    « Mieux vaut dormir debout que courir couché. »
    Ruppert Barnes


Après les derniers ragots échangés avec Catherine, Victoire s'était assoupie. Oui même qu'elle avait du fermer les yeux un sacré moment, bercée par les paroles de son amie, ou simplement par choix, celui de contenir son impatience parce que les cérémonies ça traînait toujours en longueur. Alors plutôt que se trémousser sur son siège,la voilà qui se laisse emporter par une douce mélopée intérieure.

Mes hommages mesdemoiselles.

Aheum !

Un coup de coude à Catherine tandis que ses azurs se portent sur celui qui l'avait réveillée. Un inconnu, sans doute un invité de Nahysse, car il ne lui semblait pas que l'homme en question fasse parti du cercle d'amis de son cousin. Hochement de tête à son encontre puis sans un regard de plus, le confiteor la rappela à l'ordre, et en latin s'il vous plait.

    Confiteor Deo omnipoténti,
    Et omnes sanctis et vobis, fratres,
    Quam peccàvi nimis coqitatione,
    Verbo et opere.
    Mea culpa, mea culpa, Mea Màxima culpa.
    Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres,
    Orare pro me ad Dominum Deum nostrum.
    Amen.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:02



L'espagnol avait rejoint balian discretement et lui faisait part d'une requête pour ne pas dire un ordre de son fils qui "l'invitait" à venir s'assoir aux premiers rangs.
Regard vers son fils qui lui regarde ailleurs.
Nouveau rappel à l'ordre.
Ne pas faire d'esclandre le jour du mariage de son fils.
De nouveau des remords qui viennent chatouiller son esprit.
Alors fini de jouer, il se leve, oubliant presque sa cavalière, mais bien trop pendue à son bras pour la laisser sur place. Ils se dirigent le plus discretement possible vers les premiers rangs afin de prendre place.

Et voilà la mariée qui fait son apparition.
Plusieurs jours déjà qu'il ne l'avait plus vue.
Il faut dire que son état n'était pas propice aux sorties et promenades.
Et ce mariage arrivait à point nommé tant la délivrance semblait proche.

Il constata la beauté de la mariée, qui malgré son état ne manquait pas de prestance.
Il sourit légèrement, n'avait il pas vu la naissance des sentiments entre les futurs époux. Ou était ce plutot une tentation grandissante.. Il les avait vu se chercher en tout cas et était heureux du dénouement que prenait les évenements.
Léger regard de coin vers sa promise à lui.. quel avenir leur était réservé à eux.
Ah qu'il était dur de jouer au sans coeur alors que la fortesse semblait vouloir s'effriter de toutes parts...

A présent il était l'heure de reciter la prière et le brun se reconcentra.


Confiteor Deo omnipoténti,
Et omnes sanctis et vobis, fratres,
Quam peccàvi nimis coqitatione,
Verbo et opere.
Mea culpa, mea culpa, Mea Màxima culpa.
Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres,
Orare pro me ad Dominum Deum nostrum.
Amen.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:04



" Qui est donc ce jeune homme aux côtés de la Baronne? "
de Flora




Préparer sa maîtresse n'avait été guère facile. Il fallait qu'elle ait la taille assez fine pour qu'elle puisse enfiler sa robe par dessus, mais il fallait aussi ne pas trop serrer le corset éviter que le bébé n'en souffre pas trop. Difficile tâche mais pas irréalisable. Quand la jeune fille finit par emmener Nahysse devant le miroir, celle ci fut satisfaite.



Et c'est sur cette satisfaction que les deux jeunes femmes quittèrent la chambre afin de rejoindre le coche qui les attendaient pour rejoindre l'église.


Une fois sur place, Gauvhin les fit descendre l'une après l'autre. Gauvhin d'un côté, Flora de l'autre, ils aidèrent un peu Nahysse à monter les marches de la cathédrale.Ceci fait, Flora passa en première pour rejoindre les bancs dans les premiers rangs. Elle passa donc, seule, dans l'allée principale.







Le temps de cet instant, les regards seraient probablement fixés sur la mariée qui attendait dans le fond de l'église. Flora passerait surement inaperçue. La jeune fille se rassurait comme elle pouvait. Elle n'aimait pas être le centre des attentions, loin de là. Moins on la voyait, mieux c'était.



Apercevant la Baronne d'un côté, Balian d'un autre, elle s'en étonna un moment. Pensant Balian trop occupé par la jeune brunette à son bras, elle préféra rejoindre son amie. S'asseyant à côté d'elle, elle la salua dans un chuchot et finit par remarquer le jeune homme de l'autre côté. Accompagnait-il Johanara? Par politesse, elle le salua aussi et reporta son attention sur Nahysse qui remontait l'allée. Ah ! Malgré sa grossesse, elle était vraiment belle dans sa robe.


L'officiant était arrivé à la suite et il fallait désormais réciter la prière. Prière récitée presque mécaniquement tant l'attention de la jolie fleur était captée par ce blondinet assis non loin d'elle.


Confiteor Deo omnipoténti,
Et omnes sanctis et vobis, fratres,
Quam peccàvi nimis coqitatione,
Verbo et opere.
Mea culpa, mea culpa, Mea Màxima culpa.
Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres,
Orare pro me ad Dominum Deum nostrum.
Amen.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:04



Abigail était assise depuis ... des lustres pour sa patience de petite fille... Petite grande come elle aimait à le rappeler... Elle avait remarqué les tournoiements de son père, impatient de voir Nahysse arrivait... Elle avait remarque que Balian... Papy Balian n'était pas assis là où il fallait...

Vint le moment d'une prière... Elle avait promis à son père de bien se tenir mais qu'est ce que c'est long quand même. Pour autant, elle suivit le mouvement...

Confiteor Deo omnipoténti,
Et omnes sanctis et vobis, fratres,
Quam peccàvi nimis coqitatione,
Verbo et opere.
Mea culpa, mea culpa, Mea Màxima culpa.
Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres,
Orare pro me ad Dominum Deum nostrum.
Amen.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:05



Assis dans le fond, au dernier rang réservé à la noblesse, Gildwen observe les personnes présentes. L’église est bondée, un grand rassemblement de Montbazon-Navailles.
Il était parti vraiment trop longtemps, personne ne le reconnait… Tant mieux en un sens, cette situation l’arrange, personne ne vient l’importuner.
Il peut ainsi balayer son regard sur l’assistance et tenter de reconnaitre les siens, qui ont bien changé.

Il put ainsi remarquer la tenue provoquante et presque choquante de la Dame assise plus en avant. L’intervention de la none le soulage un peu voyant que ce mariage aurait pu prendre une tournure forte déplaisante.

La mariée fit son entrée. Et là, il le remarque immédiatement…
Elle est enceinte.
Cela doit être un déshonneur pour la famille de la mariée… Il soupire et se concentre sur l’office qui a commencé.


Confiteor Deo omnipoténti,
Et omnes sanctis et vobis, fratres,
Quam peccàvi nimis coqitatione,
Verbo et opere.
Mea culpa, mea culpa, Mea Màxima culpa.
Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres,
Orare pro me ad Dominum Deum nostrum.
Amen.


Cette prière ne tombait que bien en effet… Gildwen prie pour que leur pêché de chaire soit pardonné. Que ce mariage trouve quand même grâce aux yeux du Très Haut, et que dans sa bonté Il consente à bénir leur union.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:06



« Quelle sorte d’homme êtes-vous dont pour m’être devenu aussi nécessaire ? Je me sens mille fois la plus misérables des créatures lorsque vous me manquez, vous qui vous employez si bien à me blesser. » La Baronne.

Bien qu’elle tâchat de n’en rien montrer, Johanara souffrait du poison mortel de la jalousie. Tant qu’ils étaient derrière, la jeune noble s’était efforcée d’ignorer leurs minauderies et le jeu cruel auquel s’adonnait son fiancé.

Mais depuis qu’ils avaient pris place quelques bancs devant eux, les prunelles de jade ne quittaient plus le couple, ancrée aux mains volages de la jeune fille qui ne cessaient d’effleurer le tissu du pourpoint ou de caresser une mèche d’ébène.

Les larges pupilles brûlaient sous le courroux que lui inspiraient ce spectacle affligeant qui l’humiliait chaque instant d’avantage. Elle frotta ses prunelles qui la démangeaient, puis son cou irrité jusqu’à faire saigner imperceptiblement sa peau d’albâtre.

Il fallait absolument qu’elle se calme. Mais ses pensées partirent en caravane, amplifiant l’urticaire et les démangeaisons.

Qu’allait-il advenir d’elle après ses noces ? Johanara ne pouvait qu’aisément imaginer combien les femmes rôderaient autour de son époux. D’une part parce qu’il était fort bel homme. D’autre part parce qu’un homme qui parvenait à captiver une dame de son acabit, la faire ployer sous les affres de la jalousie et de la colère, la maintenir sous son joug impitoyable tout en lui inspirant de tendres sentiments ne pourrait que fasciner la gente féminine.

Comment ferait-elle pour le garder près d’elle ? Il fallait qu’elle se rende à l’évidence malgré ses frasques au mariage de son fils, elle ne pourrait guère s’éloigner de lui. Elle avait besoin de le voir, de le regarder, de le contempler…

Les picotements redoublèrent et la féline se prit à se soulager de ses griffes sans ménagement striant le satin de sa peau de zébrures écarlates. Mathilde finit par prendre ses mains et les poser sans ménagement sur ses genoux. Mais Johanara ne prêtait plus attention à rien. Encore moins aux prières.

Devait-elle lui faire une scène ? Risquer de l’asphyxier ? Lui rendre la pareille ? Le laisser aller à sa guise ? Johanara comprit qu’elle se tuerait à petit feu si sa jalousie continuait d’entraver sa raison.

Se demandait-il s’il la rendrait heureuse ? Mais un homme était-il capable de comprendre les sentiments profonds d’une femme ?

Pourquoi fallait-il que son cœur l’ai choisi lui ? On la courtisait de toute part… Comment ce baron avait-il dit ? « Vous êtes pour moi le véritable type de la princesse fantastique aimante et nobles de manières, comme les filles de rois aux temps poétiques… »

Balian se tourna soudain vers elle. Pensait-il la narguer ? Elle le transperça d’un regard à faire frémir le plus insensible des mercenaires.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:06



Nahysse n’osa pas jeter un regard sur le monde qui se tenait derrière eux mais rien qu’à imaginer ces regards qui étaient certainement restés posés sur son ventre proéminant, elle se sentit rougir jusqu’à la racine des cheveux.

- Ca va… ?

Surprise de cette question, la petite blonde accorda plus d’attention à son futur époux.
Avait-il remarqué que depuis la montée des marches, elle ne se sentait pas très bien ?
Non, certainement pas. C’était juste la nervosité qui parlait.
Elle prit alors une grande inspiration avant de lui répondre.


- Ca peut aller et toi ?

La petite baronne se mordit la lèvre inférieure. Voilà qu’elle recommençait à le tutoyer. C’était vraiment étrange ce qu’il pouvait parfois partager les mêmes sentiments. Elle en oubliait ses manières.
Enfin, la Cérémonie débuta. Avec un léger plissement de nez, ses lèvres généreuses remuèrent mais aucun n’en sortit. Le latin ça n’avait jamais été sa tasse de tisane.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:07



Le diacre repris la cérémonie après que tous ai récité le confiteor et en latin, oui monsieur en latin.
Faut dire que cette langue le diacre l'adorait, depuis sa tendre enfance, il avait baigné dans ce vocabulaire enrichissant son savoir et lui permettant de savoir parler trois langage aujourd'hui : Le français, le berrichon, et le latin ce qui n'était pas pour lui déplaire.

Le cistercien récita le credo et en latin s'il vous plait...non c'est une blague, petit sourire du diacre avant de montrer son appartenance à la Sainte Communauté des Fidèles Aristotélicien.




Ainsi, après que tous ai récité le credo, il encensa le peuple puis le Saint livre des vertus, il l'ouvra puis en commença la lecture d'un passage qu'il avait choisit spécialement pour ce mariage.



La Vita d'Aristote - Livre Ier : Dialogues - Chap. I : La naissance a écrit:
En ce temps là une grande nouvelle se répandit dans la ville de Stagire :
les sages astrologues venaient de repérer une comète inconnue dans le firmament.
Aussitôt l’assemblée de la ville se réunie sur l'agora, tentant de découvrir le message
que les cieux voulaient transmettre aux hommes. Hélas leur cœur était obscurci
par leur foi erronée en de faux dieux, et ils s’égaraient dans des suggestions impies :
pour l’un il s’agissait de la venue d’Hermès aux pieds ailés. Pour d’autre
la foudre de Zeus allait s’abattre au milieu des hommes, et les temps touchaient à
leur fin.
Seul dans l’assemblée un homme se taisait : son épouse était sur le point d’enfanter,
et l’angoisse qui était la sienne ne lui permettait pas d’intervenir.
Il n’était pourtant pas le moins sage, ni le moins écouté. La noblesse et
la paix se lisait sur son visage, ainsi que les marques d’un dur labeur et
d’une vie sans mollesse.

Ayant fini la lecture du Saint Dogme, il ferma délicatement le livre saint, reflechit à son homélie pendant quelques seconde puis il commença et commença son Homélie.



Ainsi donc, chers frère, chères soeurs, vous avez dans ce texte l'exemple simple d'un père noble et sage, soucieux de son épouse et de l'enfant qui va naître.

Ce père sait quelle place il doit avoir dans son foyer.
Son existence a été marquée par la justice, le travail, l'honneur et la piété c'est l'exemple que vous devez suivre, l'honneur, la justice, le travail quotidien ainsi que la piété perpétuelle.

C'est là que se trouve la clé du bonheur. C'est en ayant une vie qui trouve sa source dans le dogme aristotélicien, et en appliquant ses préceptes au quotidien que vous trouverez la voie qui mène au Très haut, qui mène au paradis solaire.

Et peut-être alors que vos enfants, suivant vos traces, auront la sagesse d'Aristote et la bonté de Christos.
Mais tout cela, passe par une éducation purement aristotélicienne et pas aristotélicienne de façade mais bel et bien une éducation de profondeur aristotélicienne.

Alors oui, j'entend déjà ceux qui disent qu'ils suivent parfaitement le dogme aristotélicien et donc ne sont pas concerné par mon homélie, à ceux là je les enjoints à relire le paragraphe 4 du chapitre II du livre de la création :


Citation :
Mais, pour que Dieu et la vie puissent s’aimer mutuellement, il fallait que cette dernière s’efforce constamment de se rapprocher de la perfection divine. Car elle était incapable de l’égaler

Ainsi, cela nous apprend que la perfection est impossible, mais qu'il faut tout faire pour s'en rapprocher car là, se trouve la clé de la prospérité et du bien être.

Amen


Pour finir, le diacre laissa un temps de prière à tous pour qu'ils puissent réfléchir aux paroles que le cistercien venait de prononcer, il se plaisait à faire des homélies, cela lui permettait d'échanger quelques mots avec ses fidèles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:08




    Il n’avait eu pas le temps de répondre à la question de sa Muse et, au fond, cela l’avait bien arrangé. Comment allait-il ? Excellente question. Une partie de lui était soulagé d’être enfin là. Finit l’attente, finit les craintes. Mais bonjour les liens … Le borgne eu la sensation de sentir le métal froid au contact de sa peau. Baissant l’œil vers ces mains, il fut presque surpris de ne pas voir des anneaux alourdir ces poignets, entraver ces chevilles. Et ce bruit de chaine ? Ne raisonnait-il qu’à ces oreilles ? Il n’existait pas, le Corniaud en avait bien conscience, pourtant … il lui semblait assourdissant …

    Ces oreilles se mirent à bourdonner.

    Plaçait-on volontairement les futurs mariés dos à la porte pour leur éviter la tentation de s’enfuir ? A cet instant, cela lui sembla tout à fait probable. Retirer cette veste qui lui parut soudain trop serrer. Tourner les talons. Partir. Fuir. Repartir sur les routes comme sept années auparavant. Sans raison, ni personne. Cette perceptive ne lui avait jamais semblait plus alléchante. Entamé pour jeter un regard au-dessus de son épaule, son iris tomba finalement sur la future mère à ces côtés. S’attardant sur la courbe de son visage qui n’avait rien perdu de sa finesse malgré sa grossesse, il suivit la courbe de son cou, de ses monts pour s’arrêter sur le renflement de son ventre. Il ne pouvait pas … Pour elle, pour eux, pour ces filles. Finalement, son cou pivota sur la gauche pour que les deux petites, sagement assises, puissent entrer dans le champ de vision de son œil droit. Non, il ne pouvait pas partir et tout plaquer de nouveau. Est-ce ça grandir ?

    Finalement, la tempête intérieure se calme un peu.


    Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant, Créateur du Ciel et de la Terre, Des Enfers et du Paradis, Juge de notre âme à l'heure de la mort. Et en Aristote, son prophète, le fils de Nicomaque et de Phaetis, envoyé pour enseigner la sagesse et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés. Je crois aussi en Christos, Né de Maria et de Giosep. Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis. C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce, Il est mort dans le martyre pour nous sauver. Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut. Je crois en l'Action Divine; En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible; En la communion des Saints; En la rémission des péchés; En la Vie Éternelle.

    Amen


    L’écoute du texte et l’homélie suivirent. Le choix de se premier, semblait évident pour le jeune seigneur bien qu’il ne se retrouver aucunement dans la description de l’homme. Mais le message était clair et cela se confirma dans les paroles du diacre. Il savait quelle serait sa place chez lui, chez eux, bien qu’il douta de pouvoir vivre tel que l’homme d’église le prêchait quand bien même il l’aurait voulu. Pour lui, le monde n’était qu’une vaste hypocrisie. On n’apprenait pas aux filles à être pure et sage, on leur apprenait à faire croire qu’elles étaient cela. La pire des ordures pouvaient passer pour le meilleur des pères et des maris. C’est ainsi. Tout n’était qu’apparence et façade. Tout n’était qu’un jeu.

    Et à ce jeu, ils étaient doué tous les deux.

    Une nouvelle fois, son œil la chercha. Oui, ils joueraient ! Et ils gagneraient ! Quoi ? Le droit, en privé, de vivre comme bon leur semble. Enfin, un nouveau Amen accompagna celui de l’officiant à la fin de l’Homélie.

    La mascarade ne faisait que commencer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:09



Sauraient ils jamais qu'en ce moment Icie était plongé dans un abîme de perplexité.
Ne rien laissé paraitre de ses angoisses.Elle s'inquietait pour sa fille et ce mariage contraint meme si tous deux partgeaient quelques sentiments.
Et puis, comment ne pas voir en elle la petite fille qu'elle etait tojours dans son coeur?
Cet amour quasi exclusif et envahissant qu'elle portait à Nahysse avait bien souvent troublé leur relation. Et les conséquences étaient là sous ses yeux, dans un ventre rond .

La pieuse comtesse suivait les paroles du prêtre mais devait bien reconnaitre que ce jour là, c'était plutot un mécanisme . Elle était ailleurs, regardait sa fille comme si elle la decouvrait pour la premiere fois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:10



Maintenant je vais demander aux témoins respectifs de bien vouloir me rejoindre derrière l'autel.

Le cistercien patienta, le temps que tous les témoins aient pris place derrière lui, puis dit solennellement

Messire et Dame les témoins êtes vous prêt a témoigner de votre présence lors de l'union de messire Euzen de Montbazon-Navailles et Dame Nahysse de Plantagenet ?

Le diacre attendait que les témoins donnent leurs réponses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:11



La Balafrée se répétait une phrase qui lui vrillait les oreilles. Machinalement, elle récita le « Mea Culpa », puis le « Credo ». À voix haute. Sa dextre était posée sur le bras de Milou qu'elle serrait sans même s'en rendre compte.

- Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant, Créateur du Ciel et de la Terre, Des Enfers et du Paradis, Juge de notre âme à l'heure de la mort. Et en Aristote, son prophète, le fils de Nicomaque et de Phaetis, envoyé pour enseigner la sagesse et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés. Je crois aussi en Christos, Né de Maria et de Giosep. Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis. C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce, Il est mort dans le martyre pour nous sauver. Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut. Je crois en l'Action Divine; En la Sainte Église Aristotélicienne Romaine, une et Indivisible; en la communion des Saints; en la rémission des péchés; en la Vie Éternelle.
Amen.


Elle s'attendait à sentir le souffle de Suzane derrière elle. Mais non, Suzane n'était pas là. Miette, en revanche, oui. Suzane convolait avec Balian. Y aurait-il paiement ? Peu importait à la Balafrée qui s'était détachée de cette affaire. Elle avait donné son accord, Suzane et Balian étaient libre de faire ce qu'ils voulaient. Elle aurait tout aussi bien pu ne pas venir. Prétexter une maladie. Peu importait à la Balafrée.

C'était comme ça.

Peu lui importait.


[...] la perfection est impossible [...]

Elle le savait bien, la Blonde. Nul n'était parfait. Surtout pas elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 805

MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   Ven 5 Avr - 19:14



Rapha13 a écrit:
Maintenant je vais demander aux témoins respectifs de bien vouloir me rejoindre derrière l'autel.

Le cistercien patienta, le temps que tous les témoins aient pris place derrière lui, puis dit solennellement

Messire et Dame les témoins êtes vous prêt a témoigner de votre présence lors de l'union de messire Euzen de Montbazon-Navailles et Dame Nahysse de Plantagenet ?

Le diacre attendait que les témoins donnent leurs réponses.


Une petite voix bien claire et toute fière se fit entendre depuis un banc quelque part au milieu de l'église :



- Oué moi j'suis témoin de l'union et d'ma présence !!



Ambre balançait gaiement ses jambes sous le banc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*   

Revenir en haut Aller en bas
 
Novembre - [RP-Eglise Limoges] Le mariage est un duo ou un duel*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP] Mariage d'Espoire d'Amilly et Jean Zwyrowsky
» mariage de Mattdu69 et Chrie6768
» 24 Novembre 1456 : Mariage noble de Rosa et de Louis-Hubert
» Mariage Dandolo et Stephandra
» [Niort 1458] Mariage de Messire Emeric et Dame Lisou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ferrassières :: 1460-
Sauter vers: