AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonyme

avatar

Messages : 8

MessageSujet: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Jeu 4 Oct - 19:13





Si elle avait osé, la petite rousse aurait sauté au cou de sa sœur ! S’était une telle surprise de la voir là ! Cela faisait si longtemps qu’elle ne l’avait pas vu ! Depuis … Depuis … Depuis que Marie était partie avec Esther à Limoge. Aristote ça remonté. Puis avant, elle avait des nouvelles d’elle par leur mère mais maintenant qu’elle ne vivait plus prêt d’elle … Marie savait-elle au moins qu’elle vivait ici à présent avec Thomas et sa famille ? Probablement pas. A moins qu’elle n’est vu leur mère depuis.

Difficilement, la plus tout à fait fillette se retenait de sautillé de joie. Sa sœur ! Elle allait revoir sa sœur ! En revanche, elle ne pouvait retenir de jeter de discret coup d’œil au-dessus de son épaule, juste pour s’assurer qu’elle ne rêvait pas, juste pour être sûr que Marie ne s’envolerait pas. Pourtant, la roussette nourrissait une crainte. La jolie demoiselle qu’elle devait conduire au salon avait amené deux jeunes enfants avec elle. Marie en portait l’un d’eux et Eugénie le second. Enfin la seconde. Une adorable fillette avec qui elle aurait volontiers joué si le moment s’y prêtait. Et la crainte était donc que sa sœur se voit obligé de rester prêt de la cousine de leur seigneur et qu’elle-même ne puisse pas profiter de sa présence.

Ce serait vraiment injuste !

Injuste oui, mais si tel était le cas, elles n’y pourraient rien. Soupire discret. Se reprenant tout de même, la petite douzaine adressa un petit sourire à l’enfant qu’elle tenait. Oui décidément, cette fillette était à croquer. Sur cette entrefaite, le petit groupe arriva au salon. Ouvrant la porte d’une main, elle s’effaça pour laisser pénétrer leur invitée. Patientant un instant, elle attendit que la platine se fût installée pour lui rendre le bébé avant de s’incliner dans une légère révérence.


- Je m’en vais de se pas chercher Sire Euzen. Aline va vous monter dans l’instant des rafraichissements.

Le systême était bien rodé. Eugénie était fille de servante, Aline l'avait longtemps était ... Elles savaient se qu'elles faisaient. Nouvelle révérence et la roussette s’éclipsa avec un petit sourire entendu à l’intention de son aînée. Aristote faites qu’elle puisse passer un peu de temps avec elle …



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange...

avatar

Messages : 6
Age : 20

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Ven 5 Oct - 15:36

Les secondes passaient, les demoiselles marchaient, les couloirs défilaient. Et la blonde platine ne manquait pas de regarder la décoration de chacun. C'était un beau domaine que possédait son cousin malgré les routes peu entretenu y conduisant. C'était dommage, ça gâchait tout.

La marche était limite funèbre, personne ne parlait. En même temps, elle imaginait mal Marie & la demoiselle rousse se parlaient entre elle. Ça ne la dérangeait absolument pas elle, étant très cool vis à vis de ces domestiques, mais Euzen était sûrement très à cheval sur les règles. Hé oui, il était comme ça le blond.

Les yeux émeraudes de la Montbazon-Navailles, quand ils n'étaient pas sur la décoration, étaient sur Andraël & Rose. Le garçon ressemblait à son père, la fille à sa mère. Mais coïncidence plutôt frappante, ni l'un ni l'autre avaient les mêmes parents. Pourtant, c'était de parfait jumeaux. Étrange, même. Deux être complétement de famille différents, qui finissent par avoir le même destin, alors qu'ils n'y étaient sûrement pas destinés si leurs parents ne les auraient pas abandonné, ou mort.

Flashback dans la tête d'Ange, qui l'a mène au moment ou elle a découvert la sombre histoire d'Andraël. Le jeune garçon était issue d'un couple charmant, une noblionne fille du fameux Alexandre d'Albizzi que d'ailleurs, la blonde platine ne pouvait pas voir en peinture, & d'un viel homme bourgeois. Ils vivaient heureux tout deux jusqu'au jour ou elle appris qu'elle était enceinte. C'était un réel moment de bonheur pour la jeune femme ainsi que pour son époux, mais le père ne le pris pas de cette façon.
Arrivée à son 6ème mois de grossesse, la demoiselle partit du Limousin en compagnie de son époux afin d'éviter qu'on lui prenne son enfant. Le voyage n'était pas de tout repos, & ca rendit la jeune fille malade, mélangé au stress & à la fatigue. Malgré tout, elle réussit à mettre au monde Andraël Alexandre Gwennaël d'Adventac, leurs fils, & qui restera fils unique, car quelques jours plus tard la demoiselle mourût.
Éffondré par cette nouvelle, c'est le dict père qui s'occupe tout tristement de son fils, & de Rose... Oui, de Rose. Ca, c'est pour plus tard.

Et c'est ainsi après quelques jours qu'il fit la connaissance de la Montbazon-Navailles. Choquée par tant de tristesse, Ange s'était attachée à lui, mais par pitié. Il était fou d'elle, car elle avait une ressemblance avec sa défunte épouse, & c'est pour ne pas faire de lui un homme brisée une seconde fois qu'elle avait acceptée de l'épouser. Mais le sort s'acharne, une ou deux semaines après cette demande, il alla rejoindre son épouse près d'Aristote. Paix à son âme.

Une porte s'ouvrit, & c'est ce bruit qui fit sortir L'Ange de ses songes. Un sourire adressée à la jeune rousse & elle alla s'installer tranquillement dans un fauteuil bien confortable. Outch, ça fait du bien. Elle tendit les bras, afin de réceptionner Rose-Alexandra, puis elle regarda la rouquine.


- Je m’en vais de se pas chercher Sire Euzen. Aline va vous monter dans l’instant des rafraichissements.

Bien, je vous remercie, mademoiselle.


Elle lui adressa de nouveau un sourire accompagnée d'un hochement de tête, puis elle regarda Rose qui s'amusait à essayer de lui grimper dessus. Calmement, elle l'a fit s'asseoir sur ses genoux, & lui mit sa couronne de Dame sur la tête. Il n'y avait aucune chance qu'elle la casse ou autre, c'était pas du toc les couronnes de Franche-Comté !


Dernière édition par Ange... le Dim 21 Oct - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 809

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Mer 10 Oct - 10:37

- Sire ? Votre cousine est arrivée ?
- Hum ? Merci Eugénie, j’arrive. Assures toi que ton frère et Aline soit présent.

Sans surprise, il lut l’étonnement sur le visage de la petite rousse. Thomas et son épouse avaient été prévenu que leur présence serait requise lors de la petite réunion mais surement n’avaient pas mis la jeunette dans la confidence. Elle le serait bien assez tôt de toute manière … Installé derrière son bureau, il attendit que cette dernière soit partie pour finir son verre d’un trait. L’idée était-elle bonne ? Thomas et Aline allaient accepter sans broncher ? Les Perrins avaient toujours été des serviteurs fidèle et dévoué. Ils étaient de brave gens avec une conscience bien ancrée et ce qu’il allait leur demandé aujourd’hui, allait être un vrai test pour leur fidélité. Un double mensonge … Double parjure. Soupire. Rien n’était encore joué … Il allait pourtant devoir les convaincre s’ils se montraient réticent, l’avenir de sa jeune cousine en dépendait. A quatorze ans, la charge de deux enfants qui n’étaient pas les siens étaient trop lourde, beaucoup trop lourde pour elle et trop contraignante pour son avenir …

Enfin, il se leva.

Avec un demi-sourire, il songea à l’Ange. Depuis son plus jeune âge, elle avait un tempérament bien affirmé, à toujours savoir ce qu’elle voulait et à très souvent l’obtenir … Même son jumeau n’avait pas toujours le pas sur elle. En y réfléchissant bien, une des rares choses qu’elle n’avait pas réussi à avoir, malgré son insistance, était peut-être lui-même. Au souvenir de sa déclaration deux ans plutôt, son sourire s’élargie. A douze ans, elle n’était qu’une enfant à l’époque et la situation avait amusé le Corniaud, bien qu’il n’en avait rien laissé paraitre pour en pas froisser l’égo de la jeune Navailles. On ne blesse pas l’égo d’une jeune fille face à ces premières émoies ! Et aujourd’hui, elle se faisait femme. Une jeune femme très ravissante, follement amoureuse et toujours aussi impérieuse. Une vrai Montbazon en sommes !

C’est sur cette conclusion, que le borgne pénétra dans le salon. Quelques jours plutôt, il avait agi de la sorte mais pour une toute autre circonstance dont il chassa bien vite le souvenir. Il devait se concentrer sur l’affaire présente. Son sourire se fit plus doux à la vue de sa cousine et en quelques pas, il fut prêt d’elle et déposa un baiser sur sa tempe.


- Ange … Comment vas-tu ? Le trajet n’a pas trop fatiguant ?

Un coup d’œil lui appris que Marie était présente, qu’Eugénie attendait à la porte et mais qu’il n’y avait toujours pas de trace du garde et de la cuisinière. Surement attendaient-ils son appel. Avisant les deux jeunes enfants, il caressa du pouce, la joue de la fillette.

- Ils sont ravissants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange...

avatar

Messages : 6
Age : 20

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Mer 10 Oct - 14:02

Rose-Alexandra... La petite blonde adoré de la grande blonde platine. Sa vie n'avait pas été facile non plus quand on regarde bien. Du sang de noble pur, la petite avait été renié par son père, & la mère était morte quelques temps après l'accouchement d'une maladie incurable. Elle avait été confié à la fidèle soeur de coeur de la mère, qui, au comme hasard, est la maman d'Andraël... Etrange hein ?

Le monde était n'empêche très petit. Et voilà que les deux gamins se retrouvaient dans les bras d'Ange. Cruel destin, que fait tu de nos âmes après avoir jouer avec ?


- Ange … Comment vas-tu ? Le trajet n’a pas trop fatiguant ?

Cette phrase ainsi qu'un léger baiser appuyé sur sa tempe, qui eût effet de la faire rougir, la fit sortir de ses pensées. Elle cligna un peu des yeux & regarda son cousin en souriant. Il était toujours aussi beau, mais moins beau quand même que son Vicomte mouhahaha !

- Hum, non ca va Euzen, ne t'inquiète pas. Ils ont été sage, voir même très sage, deux amours comme d'habitude.

Elle adressa un regard sur Rose, qui sagement faisait des beaux sourires à Euzen. Elle aurait eu de quoi le faire craquer le pauvre.

- Ils sont ravissants.

Oui, très... Mais, une question me turlupine. Que vas-tu en faire ? Car je ne sais si tu saurais gérer les deux, surtout à leurs âge. J'aimerais savoir ce que tu leurs réserves.

Oui Ange était exigeante là dessus, car oui elle avouait inconsciemment que malgré qu'elle les laissait ailleurs, elle tenait à eux. Et leurs éducations étaient importante, car elle les garderait toujours auprès d'elle, en faites. Mais elle parlera de ces projets à son blondinet de cousin après, là pour l'instant elle était concentrée sur lui, attendant sa réponse qu'il ne mit pas longtemps à lui offrir.


Dernière édition par Ange... le Dim 21 Oct - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 809

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Ven 12 Oct - 11:54

Sa cousine n’y allait pas par quatre chemins.

Le Corniaud l’avait toujours su mais cela se confirmer une nouvelle fois. Pour le cas où il est eu un doute … Sait-on jamais. Néanmoins il ne répondit pas tout de suite et pris le temps de se servir un verre, à lui et la platine, avant de venir s’installer en face d’elle. Il but une gorgée. Et au-dessus de son verre, il l’observa. Elle changeait, pas de doute. Envolé l’enfant, il n’en restait de trace que pour ceux qui l’avait connu à l’époque. Malgré tout, elle était jeune, trop jeune pour la charge qu’était ces deux enfants, à présent le Montbazon en était certain. Sa décision était définitivement prise, ces domestiques devraient s’y plier, de gré ou de force. La menace pouvait être une arme très persuasive …

Il reposa son verre.


- Eugénie sort, veux-tu. Marie, donne-moi ce jeune homme et fais-en autant.

Après avoir réceptionné l’enfant contre lui, il n’avait plus quitté sa cousine des yeux et n’eut, pour confirmation que son ordre était exécuté, que le bruit feutré des pas de la rouquine et de sa sœur, ainsi que le grincement d’une porte que l’on ouvre puis referme doucement. A présent, il n’y avait plus qu’eux. Sa volonté de les voir sortir de deux sœurs n’était pas liée à un manque quelconque de confiance, non. Mais par le désir d’en parler d’abord à la jeune Dame assise en face de lui, à elle et à elle seule, puis au couple de domestique concerné. Les deux sœurs n’avaient pas à l’apprendre avant eux.

Ce ne fut qu’à cet instant qu’il répondit.


- En arrivant, tu as du faire la connaissance de Thomas, le garde à l’entrée. Marie et Eugénie sont ces sœurs. Leur père et mère sont garde et cuisinier chez Balian, et la nouvelle épouse de Thomas occupe cette place ici. Lui-même a déjà trois enfants d’un premier mariage. Paix à l’âme de Berthe, elle est décédée en voulant lui en offrir un quatrième. Bref. Tout cela pour te dire que ce sont des gens bien. Et je les sais tout à fait capable de s’occuper comme il se doit de ces deux petits là. Aline et lui seront, pour eux, un père et une mère et je veillerais personnellement à ce qu’ils reçoivent une éducation plus poussé le moment venue.

Petite pause, petit silence. Le hérisson effleura de la main, les cheveux du garçon qu’il tenait.

- Il est préférable, selon moi et libre à toi d’accepter, que ces petits ne sache rien de la vérité. Ils sont jeunes et ne se rappelleront de rien. Ici, ils gagneront une famille, une légitimité, une sécurité et un équilibre. Les années feront d’eux de vrai Perrin et nous, nous feront le nécessaire pour les aider.

Voilà, c’était dit. A la platine d'exprimer sa pensée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange...

avatar

Messages : 6
Age : 20

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Sam 13 Oct - 10:23

Moment de silence. La blonde regardait son cousin, qui l'a regardait pareillement.

- Eugénie sort, veux-tu. Marie, donne-moi ce jeune homme et fais-en autant.

La blonde platine regarda les demoiselles faire puis elle regarda Rose-Alexandra qui s'éclatait silencieusement avec sa couronne. Elle n'envisageait pas qu'elle soit aussi loin d'elle, quoi qu'Euzen en dirait, Ange s'y opposerait si il voudrait les placer dans une famille bien, mais loin.

Une fois les demoiselles sortit, la belle Montbazon-Navailles retourna ses perles émeraudes sur le visage de son cousin qui la dévisageait sans expression, qui avait eu le don dans le passé de la faire craquer. Mais le moment n'était pas le bon pour parler de ceci, c'était sérieux leurs discutions & il en jouait de l'avenir de deux jeunes enfants. Donc, c'était bien plus que sérieux.


- En arrivant, tu as du faire la connaissance de Thomas, le garde à l’entrée. Marie et Eugénie sont ces sœurs. Leur père et mère sont garde et cuisinier chez Balian, et la nouvelle épouse de Thomas occupe cette place ici. Lui-même a déjà trois enfants d’un premier mariage. Paix à l’âme de Berthe, elle est décédée en voulant lui en offrir un quatrième. Bref. Tout cela pour te dire que ce sont des gens bien. Et je les sais tout à fait capable de s’occuper comme il se doit de ces deux petits là. Aline et lui seront, pour eux, un père et une mère et je veillerais personnellement à ce qu’ils reçoivent une éducation plus poussé le moment venue.

Sur cette dernière phrase, Ange qui était en train de boire une gorgée de son verre s'arrêta net. Elle aurait du ce douter de ça. D'un geste, elle reposa son verre, les sourcils légèrement froncés. C'était complètement impensable pour la dame de DLC de laisser ses protégés à une famille de domestique. Ils seraient loin, & serait réduis à une éducation d'enfant à tout faire. Néanmoins, elle le laissa continuer, ne sait on jamais.

- Il est préférable, selon moi et libre à toi d’accepter, que ces petits ne sache rien de la vérité. Ils sont jeunes et ne se rappelleront de rien. Ici, ils gagneront une famille, une légitimité, une sécurité et un équilibre. Les années feront d’eux de vrai Perrin et nous, nous feront le nécessaire pour les aider.

Un léger soupire s'échappa. Il était clair qu'elle n'allait pas leurs dire qui étaient leurs vrai parent, ni leurs histoire, c'était un coup pour les traumatisé à vie. Malgré tout, la blonde réfléchissait. Si Euzen proposait les Perrin, c'est que c'était des gens loyales, mais le problème n'était pas là. Du moins, pour l'instant.

Elle reprit une fine gorgée de son verre, avant de regarder son blondinet de cousin & de prendre la parole.


Tu veux mon avis ? Bien, je vais te le dire alors.

Je suis d'accord pour qu'il ne sache rien de rien de la vérité. Autant maintenant, que plus tard. Ce serait un coup pour les "traumatisé", & ils nous en voudraient, comme tout orphelin qui découvre la vérité. Mais, n'oublie pas que ce ne sont pas de vrai frère & soeur. Rose à été renié par son père alors que sa mère mourrait, & elle est devenu la soeur adoptive d'Andraël car la mère de ce dernier l'avait adopté. Mais celle ci également est morte, s'en suivit du père du jeune garçon. Ils ont trois mois d'écart, comment comptes-tu leurs expliquer cette "naissance" si proche ?

Je te fais confiance pour les Perrin. Je m'engage à verser une petite somme chaque mois pour leurs éducation si cela devient trop dur pour leurs "nouveaux parents". Mais j'aimerais une chose aussi...


Elle s'arrêta, petit moment de suspence oblige afin s'embrasser Rose sur le front & de reprendre sa couronne. Regardant de nouveau son cousin par la suite, elle reprit la parole.

Quand ils seront en âge, j'aimerais que ces deux là soient près de moi. A savoir, j'aimerais qu'ils enseignent à Andraël les armes & tout ça, puis qu'ils me l'envoient afin qu'il devienne mon page. Il pourra faire les aller retour entre ici pour sa famille, & Dambenoït-les-Colombes pour moi. Je financerais les voyages, & j’achèterais son matériel si il le faut.
Pour Rose-Alexandra, je lui réserve une place de Demoiselle de Compagnie. Ainsi ils ne seront point séparé.

C'est tout ce que j’exige Euzen.


Dernière édition par Ange... le Dim 21 Oct - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 809

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Ven 19 Oct - 8:50


Alors ...

Première idée, dissimuler la vérité : Accepté !
Seconde idée, confier les enfants domestiques : Accepté !

Conditions de se jeune cousine ...

Enseignement des Armes pour Andraël.
Envoie des enfants prêt d'elle plus tard.

Réfléchissant à toute allure, le Montbazon finit par conclure que les exigences de la Dame de Dambenoit-les-Colombes n'avait rien d’extravagant. Sous ces airs de jeune filles gâtés et capricieuse, Ange cachait un excellent font et, de par ces conditions, le borgne en avait une nouvelle fois la confirmation. Mais la Navailles avait souffert et souffrait encore ... de la perte de sa mère ... de l'absence de son père ... de celle de son jumeaux et du reste de sa fratrie ... de mille autre chose encore ... Et sachant cela, nombre ces réactions pouvaient êtres expliquées, comprises et pardonnées. C'était du moins le point de vu de son aîné.

Prenant encore quelques secondes pour choisir ces mots, il pesa ces réponses avec soin. Les quiproquo, les lapsus ... révélateur ou non ... très peu pour lui. Il était bien trop difficile de les rattraper et le Corniaud avait suffisamment à penser sans cela. Passant une main sur le crane de l'enfant qu'il tenait, il joua un instant avec une mèche.


- Trois mois d'écart ... A leur âge, pour un oeil avertit, cela peut se voir en effet. Mais deux ans passé, il sera impossible de le savoir et d'ici là, ils ne quitteront pas cet endroit. Et, quand ils te rejoindront, ils seront aussi jumeaux qu'Angelo et toi.

Sa cousine comprendrait-elle son idée, émise ainsi ? Surement.

- Pour se qui est de tes conditions, je n'y vois aucune objection. Thomas entraînera Andraël comme son propre père l'a fait et comme il le fait actuellement de son fils aîné, Léon. Quand à Rose-Alexandra, elle apprendra les bases pour devenir une bonne épouse avec Aline et une jeune fille respectable auprès de qui de droit. Quand à l'age exact auquel, ils te seront envoyé, nous verrons cela en temps et en heure, d'accord ? En fonction de leur apprentissage. Et oublie la rente, Ange. Je t'ai promis de veiller sur ces enfants, je le ferais. Autre chose ?

Lui restait un détail à mettre au point. Les Perrins n'étaient les seuls gens de son domaine, il allait donc devoir trouver une justification à fournir à tous quand à l'arrivée soudaine de deux jeune femmes chez eux. Une justification qui serait assez crédible pour que personne, plus tard, ne vienne troublé leur vie. Mais de cela, il n'en fait pas part à sa jeune cousine. Au fond, il avait déjà sa petite idée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange...

avatar

Messages : 6
Age : 20

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Ven 19 Oct - 13:59

" - Trois mois d'écart ... A leur âge, pour un oeil avertit, cela peut se voir en effet. Mais deux ans passé, il sera impossible de le savoir et d'ici là, ils ne quitteront pas cet endroit. Et, quand ils te rejoindront, ils seront aussi jumeaux qu'Angelo et toi.

Pour se qui est de tes conditions, je n'y vois aucune objection. Thomas entraînera Andraël comme son propre père l'a fait et comme il le fait actuellement de son fils aîné, Léon. Quand à Rose-Alexandra, elle apprendra les bases pour devenir une bonne épouse avec Aline et une jeune fille respectable auprès de qui de droit. Quand à l'age exact auquel, ils te seront envoyé, nous verrons cela en temps et en heure, d'accord ? En fonction de leur apprentissage. Et oublie la rente, Ange. Je t'ai promis de veiller sur ces enfants, je le ferais. Autre chose ?"


A ces paroles, la blonde platine manqua de s'étouffer. Aussi jumeaux.... Allait il faire ce qu'elle pensait ?

Aussi jumeaux que moi & Angelo tu dis ? Es que ... tu aurais dans l'idée de les faire paraître & reconnaître officiellement jumeau ?!


L'Ange réfléchit quelques petits instant. L'idée en elle-même n'était pas si mal. Mais si quelqu'un d'autre qu'elle savait pour Andraël & Rose ? Normalement, aucun risque. Mais à Limoges, il y avait une sacré paire de vipère accompagné de jaloux assoiffés de rumeur. Malgré tout, elle était obligé pour l'instant d'accepter. Et de toute façon, c'était un bon moyen de ne pas avouer la triste vérité des faux jumeaux.

Bien... parfait. Je compte sur toi, dans ce cas.

Posant son regard sur Rose, elle lui déposa un doux baiser sur sa joue, un peu honteuse de laisser une aussi belle enfant ailleurs. Mais il en serait ainsi pourtant.

Non Euzen, rien d'autre. A moins que... Pourrais-je voir les dict parent des "jumeaux" ? J'ai confiance en toi quand tu me dis que ce sont des personnes bien, mais les "on dit" ne sont pas ma tasse de thé, tu le sais. Et aussi, je rédigerais un papier officiel signé de ma main si il faut pour l'adoption des deux petits être, ainsi qu'un contrat pour leurs expliquer noir sur blanc l'histoire des deux, accompagné, & leurs demandé de signer afin de ne jamais révéler la vérité.

Un peu gênée de tout ceci qu'elle venait de proposer à son cousin elle se leva, calant la petite dans ses bras & alla embrasser son cousin sur sa tempe, un peu rouge à ses propres joues d'Ange.

Je fais peut-être trop de chichi, mais j'ai un peu peur qu'ils le découvrent un jour ou l'autre...


Restant debout près de lui, elle le regardait, lui & l'enfant. Il était aussi inutile de lui dire qu'elle voulait qu'ils ne soient pas malheureux, ça semblait évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 809

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Mar 30 Oct - 13:38

A l’interrogation de sa cousine sur sa volonté de faire de ces deux bambins, deux parfait jumeaux, le Corniaud hocha simplement la tête. Oui, elle avait bien compris, son intention était bien celle-là. Quelle meilleure couverture pouvait-il y avoir ? Aucune. Un bref silence suivit avant que le l’accord de la platine se fasse entendre. Une bonne chose de faite. La seconde demande de la Dame de Dambenoit-les-Colombes ne le surpris guère. A certaine condition, il pouvait apporter une réponse positive, mais pas toute, non pas toute. Certaines étaient trop risquées.

- Thomas et Aline seront là dans un instant. Je leur ai donné la consigne de se tenir prêt. Petite pause. Pour l’adoption … Je ne suis pas sûr que cela soit une bonne idée. Pas plus que d’écrire leur histoire sur papier. Vois-tu, nous sommes quoi ? Deux au courant de tout cela ? D’autre le seront peut-être si tu le désire. Il pensait bien sûr au fiancé de sa jeune cousine en disant cela. Mais je ne crois pas qu’il soit utile que Thomas et son épouse soient mis dans la confidence. Qu’auront-ils besoin de savoir après tout ? Que ces deux petits n’ont plus de parents, qu’il est nécessaire de les protéger, que lié d’une certaine manière à notre famille, on désir le faire en les leur confiant et que nous leur faisons suffisamment confiance pour cela. Tu verras par toi-même en leur parlant, que ce sont des gens simple qui font ce qu’on leur demande de faire du mieux qu’ils peuvent. Ils savent qu’il n’est pas dans leur intérêt d’être trop curieux. Ce n’est dans l’intérêt d’aucun domestique. Alors est-il même utile de leur dire que ces enfants ne sont pas frère et sœur ? J’ai un doute. Nous verrons. Quant à leur origine, ne serait-il pas plus simple qu’il soit dit auprès de tous que ces enfants sont ceux d’une cousine d’Aline, décédée il y a peu, vivant sur tes terres ? Et, orphelin de père et de mère, tu es venue les confier à leur plus proche parent, ma cuisinière ? Cela éluderait les questions des indiscrets et justifierait leur arrivée tardive ici. Eventuellement, étant la Dame de leur mère biologique, tu pourrais signer un document, certifiant de leur état d’orphelin et donnant l’autorisation, à Thomas et son épouse, de les adopter. Mais sans jamais faire mention de leur véritable histoire … Comprends-tu ?

Non, pas un instant, le Corniaud doutait de la fidélité de ces gens. Est-ce un bien ou un mal ? L’avenir le dirait. Mais après ce long monologue qu’on ne lui connaissait que rarement, il prit un instant de réflexion. Une dernière idée, un dernier mensonge se profilait dans son esprit et il chercha la meilleure manière d’annoncer cela à sa jeune cousine.

- De plus, leurs prénoms sont …. Disons peu courant. Trouver des homonymes de ces âges est une possibilité auxquels je ne crois pas. Aussi, serait-il peut-être bon d’envisager de leur en donner d’autre … Coup d’œil à la platine. Nous pourrons en discuter avec leur futurs parents qu’en dis-tu ? Et sans lui laisser le temps de répondre. Thomas ! Aline !

Il ne fallut que quelques secondes pour entendre la porte grincer. Sans nul doute, le couple attendait derrière depuis un moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonyme

avatar

Messages : 8

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Ven 2 Nov - 14:41




Thomas ! Aline !

A eux … C’était à eux.

Jetant un regard à son épouse, le Perrin inspira et expira un long moment. Voilà de longues minutes qu’ils attendaient dans le couloir et c’est non sans surprise qu’il avait vu ces deux sœurs quittaient le salon … sans les enfants. Il les avait interrogeait mais Eugénie ne savait rien et Marie, comme à son habitude, ne faut guère conciliante. Tant pis, il attendrait. La patience, il connaissait. S’était une qualité essentielle pour devenir un bon garde. Mais le Perrin avait d’autre ambition. Être garde toute sa vie ? Non merci. Il avait la chance de savoir lire et écrire au contraire de son épouse. Et il avait également quelques bases de calcul. C’est sa première femme, Berthe qui lui avait enseigné, elle mène le tenant de son père, intendant dans un domaine voisin à celui des Ferrassières.

Berthe …

Comme nombre de ces frères ou sœurs, le Perrin s’était marié jeune. Mais il avait tendrement aimé sa première épouse. Ils étaient très unis. Mais sa dernière grossesse l’avait emporté ainsi que l’enfant à naitre. Un garçon. Elle lui en avait pourtant déjà donné deux, ainsi qu’une fille et tout s’était toujours bien passé … Qu’est-ce qui avait cloché cette fois-là ? L’enfant était trop gros qu’on lui avait dit et mal placé … Rien n’avait pu être fait … Finalement, c’est leur amours qui l’avait tué. Cette certitude s’était vite imposé au Perrin et quoi qu’on lui dise, il n’arrivait pas à s’en défaire. Sa période de deuil passait, on l’avait tanné : « Tes enfants ont besoin d’une mère ! » Qu’on lui disait. « Ils en ont une ! » Qu’il répondait. « Une vivante, qui les élèvent. » Faute de réponse à ça, il s’était muré pour finalement les écouter. C’est ainsi qu’était venu son mariage avec Aline. Elle était jeune, douce et gentille. Il l’aimait bien. « Elle pourra t’en offrir d’autre de petit. » Mais il n’en voulait pas d’autre lui, pas si cela signifier la perdre aussi. Alors depuis la consommation du mariage, il n’avait plus approché. En souffrait-elle ? Peut-être, peut-être pas.

Mais il n’était plus temps d’approfondir le sujet, on les attendait. Poussant la porte menant au salon, il laissant Aline entrer la première avant de la suivre et de s’incliner devant le jeune seigneur et sa cousine. Le Perrin avait de l’ambition et s’il voulait l’atteindre, il fallait plaire au Montabzon.


- Oui, messire ?

Intendant … Voilà son ambition, devenir intendant du lieu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange...

avatar

Messages : 6
Age : 20

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Sam 3 Nov - 13:06

Debout à coté de son cousin, elle avait écoutée son récit. Ce n'était pas totalement faux ce qu'il disait. Après tout, si la vrai naissance des bébés avaient été cachés à tout deux, elle ne voyait pas pourquoi elle irait mettre tout ça sur papier. C'était ingénieux, en faites.
La blonde platine caressa la joue de sa jolie Rose-Alexandra, réfléchit à tout ça. De toute façon, quoi qu'il advienne, elle serait auprès d'eux. Même si Euzen avait confiance en eux, Ange restait méfiante envers les inconnus. Et ça, depuis toujours.

Et c'est une certaine phrase qui l'a fit sortit de ses songes.


- De plus, leurs prénoms sont …. Disons peu courant. Trouver des homonymes de ces âges est une possibilité auxquels je ne crois pas. Aussi, serait-il peut-être bon d’envisager de leur en donner d’autre … Nous pourrons en discuter avec leur futurs parents qu’en dis-tu ?

-J'en dis...


Thomas ! Aline !

La jeune Montbazon-Navailles sursauta. Il était complètement inutile de dire qu'Ange n'aimait pas lorsqu'on criait. Aristote seul sait pourquoi, de toute façon.

Elle salua les entrants, reposant Rose-Alexandra sur son propre siège & resta debout, les regardant. Ca avait effectivement l'air d'une bonne famille. De domestiques, elle entendait bien. La première impression du jeune couple fit bonne impression sur la jeune femme qu'elle était devenue. Mais, es qu'ils seraient à la hauteur d'élever des enfants d'une renommée noble, de naissance ? Ca, nous verrons bien, dans les semaines, mois voir même année à venir.

Caressant les cheveux de la jolie petite semi-rousse semi-blonde, elle se décida à prendre la parole. Le sourire, également étiré ses lèvres rosés.


-Thomas, Aline... Bien le bonjour. Je me présente de moi-même, Ange de Montbazon-Navailles, Damoiselle de Dambenoît-Lès-Colombès.

La voix tremblant légerement, elle prit une grande respiration discrète & reprit, souriante.

-Je vous présent également les deux enfants que voici. Des jumeaux, plus précisément. Rose-Alexandra, & Andraël.

Je suis venue en ce jour à la demande de mon cousin. Et après discutions, nous aimerons vous confier une "tâche", qui me tient à coeur. J'espère que vous n'y verrez aucun inconvénients.

Elle lança un regard vers son cousin, signe qu'il pouvait continuer lui même, puis elle retourna ses émeraudes sur le jeune couple qui, sûrement, se demander ce qu'il se passait.


Dernière édition par Ange... le Sam 3 Nov - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euzen
Admin


Messages : 809

MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   Ven 7 Déc - 13:30

Quelques minutes.

C’est se temps imprécis qu’il laissa à sa jeune cousine et aux deux domestiques pour ce découvrir. Ce découvrir et s’évaluer dans le cas de la jeune Dame. Elle fut d’ailleurs la première à prendre la parole, ce qui étonna un peu le borgne mais il n’en laissa rien paraitre et la laissa faire. Et cela lui donna même le temps d’étudier ces deux serviteurs. Et s’il se trompait ? Si ce qu’il s’apprêtait à exiger d’eux était trop ? Sa moral lui dicter cette conduite mais le Navaille avait souvent pu se rendre compte que ces limites n’étaient pas celle des autres. Il n’avait pas toujours la même vision du bien et du mal que le commun des mortels.

Baliverne !

Thomas était un Perrin, il accepterait ! Du moins, le borgne l’espérait. Que feraient-ils si le couple refusait ? La platine avait déjà eu la bonne idée de suivre son conseil et de présenter les deux petits comme jumeaux. Ce qu’il n’était pas. Balayant ces craintes d’un geste de la main de la même manière qu’il chasserait une mouche, le jeune seigneur des Portes se racla la gorge pour prendre la parole à la suite de sa jeune cousine.


- Cette tâche, comme la nomme Ange, est des plus délicates. Mais sachez qu’il en va du bien-être de ces enfants, sans cela nous n’en serions pas arrivé à cette extrémité.

Faire appel aux bons sentiments de ces braves gens, ne pouvait que les aider.

- Thomas … Vous êtes déjà père de trois jeunes enfants, j’ai donc déjà pu juger de votre qualité dans ce domaine. Quant à vous Aline … Certes ces enfants ne sont pas les votre mais cela ne vous a pas empêché pas de vous comporter comme la mère qu’ils n’ont plus et c’est tout à votre honneur. C’est pour cela et bien plus que l’on souhaiterait vous confier la garde des jumeaux.
- Nous ferons comme il vous plaira mon Seigneur.
- Bien … Je n’en attendais pas moins de vous Thomas.

Léger sourire. Une chose de faite. Tournant l’œil vers la jeune épouse, le borgne chercha dans son attitude, son regard, le moindre signe de contestation, de refus. Il n’y vit rien. Jusqu’ici l’affaire avait été simple, ce n’est qu’à présent que les choses allaient se compliquer.

- Ces enfants ont besoin d’éducation, d’attention mais surtout de protection. Le but est donc aussi de les cacher.

Petite pause pour leur laisser le temps de bien intégrer cela.

- Leurs prénoms seront changés, nous en discuterons plus tard. Mais leur histoire également. Vous allez devoir mentir, vous en particulier Aline. Regard appuyé sur cette dernière. Vous n’êtes pas de la région, ici, tout le monde le sait. Votre famille n’est pas connue aussi, nous aimerions qu’il soit dit que ces enfants sont ceux de votre cousine, décédée récemment. Elle aurait été au service d’Ange et sa jeune maîtresse, ici présente, est donc venu en personne confié ces deux chérubins à la seule famille qui leur reste : Vous.

Nouvelle pause.

- Je ne vous demanderais pas un tel effort si cela n’était pas nécessaire. Alors … Y consentez-vous Aline ?

Et le silence se fit, lourd et pesant. Que ferait-il si la jeune cuisinière refusait ? Pourrait-il la punir ? Devra-t-il seulement le faire ? Mystère. Un instant, il jeta un regard a la Damoiselle de Dambenoît-Lès-Colombes et l’observa avant de revenir sur la petite brune, restait silencieuse depuis le début. Et l’attente lui sembla bien longue avant qu’enfin, il vit un hochement de tête de sa part signe qu’elle acceptait.

Ils pouvaient respirer …

- Bien ... Installez vous à présent, il nous faut voir les détails de tout cela.

Il pensait au prénom en disant cela, mais pas que. Il y avait également les exigences de sa cousine dont il fallait leur faire part.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Septembre - [RP] Peut-être un soulagement ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée du Vendredi 24 Septembre 2010
» Peut on mettre un Plasma en Tate?
» BAN list Septembre 2010
» Orléans, foire au "geek" septembre 2010
» Soirée du Vendredi 10 Septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ferrassières :: 1460-
Sauter vers: